Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Quelle heure ?

 

Recherche

Soutiens

Le statut de directeur d'école dans les projets présidentiels de 2012

 

Certains candidats ou partis évoquent le statut de l'école et de son directeur.

Qu'en disent-ils ?

 

Marine Le Pen
UMP
UMP & PS

Philippe Poutou 

 

La synthèse et les résultats de la consultation IFOP - GDID sont disponibles sur le site de l'Ifop à l'adresse suivante (cliquer sur le panneau ci-dessous) :

 

 

  Inscrivez-vous sans tarder à la "newsletter" des "directeurs en lutte"pour recevoir les dernières infos. 

Il suffit d'entrer votre adresse mail dans le cadre de gauche.

22 novembre 2006 3 22 /11 /novembre /2006 16:01

Le dialogue avance

Ce mercredi 22 novembre, alors que le SNUipp et le SGEN-CFDT organisent une journée nationale d'action à Paris, le ministère publie un communiqué pour apporter des précisions sur l'état des discussions avec les partenaires sociaux.

"Le dialogue avance, Gilles de Robien a signé le 11 mai 2006 avec le SE-Unsa un protocole améliorant les conditions de travail des directeurs d'école et conduisant à la fin d'une grève administrative déclenchée en 1999", dixit le ministère.

Le communiqué du ministère précise également "l'installation la semaine prochaine de deux groupes de travail. L'un relatif à l'organisation des écoles, piloté par la direction générale de l'enseignement scolaire, se réunira pour la première fois le 29 novembre. Le second, relatif aux missions et au statut des directeurs, piloté par la direction générale des ressources humaines, se réunira le 30 novembre".

 

Paris (AP) - Plusieurs centaines de directeurs d'école primaire (1 000 selon les organisateurs) ont manifesté mercredi à Paris à l'appel du SNUipp et du SGEN-CFDT pour dénoncer leurs conditions de travail.

Les manifestants se sont rassemblés devant le musée d'Orsay en début d'après-midi, avant de défiler jusqu'au ministère de l'Education nationale.

Une délégation a été reçue par le cabinet du ministre. Elle a confirmé que le protocole mise en place par le ministère n'avait aucunement réglé le dossier de la direction et du fonctionnement de l'école, a expliqué le SNUipp.

Le SNUipp et le SGEN-CFDT appellent les directeurs et les directrices d'école à poursuivre le blocage administratif et à développer l'action.

retour

Repost 0
Published by Les directeurs en lutte - dans Propositions du Ministère
commenter cet article
15 mai 2006 1 15 /05 /mai /2006 14:23

Ci-dessous, le texte officiel de la réponse de Gilles de Robien à une question orale du député Dominique Le Mèner, le mercredi 10 mai 2006.

Notre ministre est satisfait d'avoir réglé ce conflit... sans créer de postes supplémentaires, reconnaît-il (contrairement à ce que laisse entendre le SE-Unsa).

GRÈVE ADMINISTRATIVE DES DIRECTEURS D’ÉCOLE

Dominique Le Mèner, Député de la Sarthe

 

 

De nombreux directeurs d’école, dont les missions se sont alourdies et complexifiées, sont en grève depuis plusieurs années. Parmi leurs revendications figurent notamment l’obtention de décharges de cours, une aide administrative et un véritable statut, leur permettant d’assumer au mieux leurs responsabilités. Ils ne sont en effet dispensés d’enseigner que si leur établissement compte au moins treize classes. Si celui-ci en a entre cinq et treize, ils bénéficient de décharges d’heures de cours, pouvant aller jusqu’à un mi-temps, mais s’il a moins de cinq classes, ce qui est le cas de la majorité des écoles, ils n’ont aucune décharge. Pour assurer leurs fonctions, ils ne disposent pas de secrétaire et ne reçoivent qu’une indemnité annuelle, bien maigre au regard des efforts qu’ils consentent. Cette absence de moyens et de reconnaissance entrave le bon fonctionnement de notre système éducatif. Monsieur le ministre de l’éducation, quelles mesures a-t-on prises à l’intention de ces directeurs d’école afin de concilier au mieux la gestion administrative des établissements et la qualité de l’enseignement qui y est dispensé ?

 

 

Gilles de Robien, Ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche

 

 

Voilà dix ans qu’un conflit existait, voilà sept ans que les directeurs d’école avaient engagé une grève administrative, dont les députés-maires avaient été nombreux à se plaindre à moi tout en recherchant les solutions possibles. J’ai le plaisir de vous annoncer que ce matin même, nous avons pu signer un protocole d’accord avec l’UNSA. Celui-ci prévoit que, désormais, tous les directeurs d’école de quatre classes seront déchargés une journée par semaine afin d’assurer leurs tâches administratives, organiser les relations avec les parents ou bien encore avec les communes. Leur remplacement sera assuré par un professeur des écoles stagiaire en IUFM. Les directeurs seront également désormais aidés : dans le cadre du plan Borloo visant à activer les dépenses sociales, c’est-à-dire sans créer de postes supplémentaires, les directeurs pourront recruter des personnes en contrat aidé sur des « emplois de vie scolaire », pour assurer des tâches administratives. Enfin, l’indemnité qui leur est allouée, aujourd’hui modique, sera pour tous majorée de 20 %, façon de reconnaître le travail supplémentaire qu’ils accomplissent. Ce conflit trop long a donc trouvé une issue heureuse.

 

Tout finit bien... Tout le monde, il est beau... Tout le monde, il est content...

Merci le SE-Unsa...  Merci Monsieur le Ministre...

Retour

Repost 0
Published by Les directeurs en lutte - dans Propositions du Ministère
commenter cet article
19 avril 2006 3 19 /04 /avril /2006 17:47

Le ministère tente de sortir d'une crise de 6 ans...

Il propose aux quatre syndicats représentatifs des écoles maternelles et élémentaires (SNUipp, SE-Unsa, SGEN-CFDT et Snudi-FO) un protocole comportant sept mesures parmi lesquelles :

Une amélioration des décharges d'enseignement :

Pour les directeurs qui n'ont pas de décharge (les écoles de 1à 3 classes), deux jours fractionnables dans les 15 jours qui suivent la rentrée des élèves.

 Un jour par semaine pour les directeurs d'école à 4 classes.

Des aides pour exercer les fonctions de directeur d'école :

Recrutement d'un Emploi Vie Scolaire (EVS) affecté dans chacune des écoles.

Diffusion d'un vade-mecum juridique avant la rentrée 2007.

Plan de modernisation  de l'équipement informatique et des connections Internet.

Une revalorisation indemnitaire :

L'ISS est augmentée de 20 % pour tous les directeurs au 1er septembre 2006. Elle passe de de 77,12 e à 92,54 € par mois.

Retour

Repost 0
Published by Les directeurs en lutte - dans Propositions du Ministère
commenter cet article