Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelle heure ?

 

Recherche

Soutiens

Le statut de directeur d'école dans les projets présidentiels de 2012

 

Certains candidats ou partis évoquent le statut de l'école et de son directeur.

Qu'en disent-ils ?

 

Marine Le Pen
UMP
UMP & PS

Philippe Poutou 

 

La synthèse et les résultats de la consultation IFOP - GDID sont disponibles sur le site de l'Ifop à l'adresse suivante (cliquer sur le panneau ci-dessous) :

 

 

  Inscrivez-vous sans tarder à la "newsletter" des "directeurs en lutte"pour recevoir les dernières infos. 

Il suffit d'entrer votre adresse mail dans le cadre de gauche.

21 février 2007 3 21 /02 /février /2007 13:50

Mystère au Gouvernement : Gilles de Robien est aux abonnés absents ! Depuis juin 2006, 40 questions écrites relatives au statut de directeur d'école lui ont été adressées par 40 députés. A ce jour, aucun des parlementaires n'a reçu la moindre réponse.

Que sont devenues ces lettres ? Il existe pourtant un bureau de poste dans l'enceinte du Palais Bourbon. Le service public serait-il à ce point défaillant que le courrier se perd dans les dédales de l'assemblée ? Assisterait-on à une sorte de grève larvée qui n'ose dire son nom ? Les députés manqueraient-ils de crédits que les enveloppes sont oblitérées avec un timbre à tarif lent ?

Pourrait-on demander à un huissier de les livrer au ministère de l'Education nationale ? Les deux bâtiments situés sur la même rive de la Seine ne sont pas si distants l'un de l'autre...

Bref ! Pourquoi Gilles de Robien n'a-t-il pas encore reçu les missives que lui adressent les parlementaires ? Nous n'osons croire qu'elles lui soient parvenues et qu'il ait décidé de ne pas y répondre... Ce serait faire preuve de la plus élémentaire impolitesse à l'égard de la représentation nationale...

Telle n'est pas sa façon de faire habituelle. Lui, si prompt à réagir aux critiques des détracteurs de son action, pourquoi reste-t-il sans réponse aux questions posées ? Cet homme n'est pourtant pas avare de paroles...

Ne l'a-t-on pas vu produire des communiqués de presse après chaque discours des candidats à la présidentielle ? A peine Ségolène Royal, Nicolas Sarkozy ou François Bayrou avaient-ils terminé la présentation de leur vision de l'education, que Gilles de Robien leur répondait par médias interposés...

 

Non, visiblement, notre ministre ne maîtrise pas bien son service communication. Manifestement, il n'est pas très à l'aise avec cette épineuse question du statut de directeur d'école qui lui empoisonne sa fin de mandat...

 

De nouveaux députés (en bleu) lui ont adressé une question écrite sur le sujet. A noter le cas de Mme Darciaux Claude (PS - Côte-d'Or) qui écrit pour la seconde fois, ajoutant au problème du statut celui des retenues sur salaire).

Ils sont maintenant 40 parlementaires à avoir interrogé le ministre. Notre action  trouve un écho de plus en plus large chez nos élus. Continuons de leur envoyer nos doléances (cf mode d'emploi dans le haut de page).

 

M. Mathis Jean-Claude  -  UMP  -  Aube  -  20/02/07
Mme Lignières-Cassou Martine  -  PS  -  Pyrénées-Atlantiques  -  20/02/07
M. Hamel Gérard  -  UMP  -  Eure-et-Loir  -  20/02/07
M. Huwart François  -  PS  -  Eure-et-Loir  -  13/02/07
Mme Imbert Françoise  -  PS  -  Haute-Garonne  -  06/02/07
M. Charroppin Jean  -  UMP  -  Jura  -  06/02/07
Mme Tabarot Michèle  -  UMP  -  Alpes-Maritimes  -  06/02/07
Mme Gaillard Geneviève - PS  -  Deux-Sèvres  -  30/01/07
M. Roques Serge  -  UMP  -  Aveyron  -  23/01/07
M. Vialatte Jean-Sébastien  -  UMP  -  Var  -  16/01/07
M. Perrut Bernard  -  UMP  -  Rhône  -  26/12/06
M. Perruchot Nicolas  -  UDF  -  Loir-et-Cher  -  26/12/06
Mme Darciaux Claude  -  PS  -  Côte-d'Or  -  19/12/06 et 13/02/07
M. Masse Christophe  -  PS  -  Bouches-du-Rhône  -  19/12/06
M. Birraux Claude  -  UMP  -  Haute Savoie  -  19/12/06
M. Charroppin Jean  -  UMP - Jura  -  12/12/06
M. Thomas Jean-Claude  -  UMP - Marne  -  12/12/06
M. Roy Patrick  -  PS  -  Nord  -  12/12/06
M. Raoult Eric  -  UMP - Seine-Saint-Denis  -  12/12/06
Mme Briot Maryvonne  -  UMP - Haute-Saône  -  28/11/06
M. Mesquida Kléber  -  PS  -  Hérault  -  28/11/06
M. Lecou Robert  -  UMP - Hérault  -  21/1106
M. Vanneste Christian  -  UMP - Nord  -  21/11/06
M. Remiller Jacques  -  UMP  -  Isère  -  21/11/06
M. Glavany Jean  -  PS  -  Hautes Pyrénées  -  07/11/06
M. Abelin Jean-Pierre  -  UDF  -  Vienne  -  03/10/06
M. Bono Maxime  -  PS  -  Charente-Maritime  -  26/09/06
M. Merville Denis  -  UMP  -  Seine-Maritime  -  19/09/06
M. Boisserie Daniel  -  PS  -  Haute-Vienne  -  12/09/06
M. Schreiner Bernard  -  UMP  -  Bas-Rhin  -  22/08/06
M. Bocquet Alain  -  PC  -  Nord  -  15/08/06
M. Viollet Jean-Claude  -  PS  -  Charente  -  15/08/06
Mme Adam Patricia  -  PS  -  Finistère  -  01/08/06
M. Kucheida Jean-Pierre  -  PS  -  Pas-de-Calais  -  25/07/06
M. Vachet Léon  -  UMP  -  Bouches-du-Rhône  -  11/07/06
M. Paul Christian  -  PS  -  Nièvre  -  11/07/06
Mme Tanguy Hélène  -  UMP  -  Finistère  -  04/07/06
M. Mourrut Etienne  -  UMP  -  Gard  -  27/06/06
Mme Pons Josette  -  UMP  -  Var  -  27/06/06
M. Victoria René-Paul  -  UMP  -  Réunion  -  20/06/06

 

Plus nous serons nombreux à alerter les parlementaires, plus ils seront sensibilisés à la difficulté de notre métier. Et plus nous pourrons compter sur leur soutien.

 

Rappel sur la notion de "question écrite" :

 

Les questions écrites : Elles sont adressées aux ministres dans le but soit d’obtenir des éclaircissements sur des points particuliers de la législation, soit de faire préciser un aspect de la politique du Gouvernement. Ce dernier dispose d’un délai de deux mois pour y répondre. Les questions écrites – près de 28 000 en 2005 – sont publiées chaque semaine, ainsi que les réponses des ministres, au Journal Officiel, édition des Questions de l’Assemblée nationale.

Retour

Partager cet article

Repost 0
Published by Les directeurs en lutte - dans Position des élus
commenter cet article

commentaires

Louis Vergeois 22/02/2007 15:55

Combiens de députés faudra-t-il mobiliser pour que le sieur de Robien daigne nous répondre par leur intermédiaire.
Vous avez raison : on l'a connu plus disert sur certains sujets (orthographe, grammaire, calcul, EPEP, absence de service fait, chefs d'établissement du secondaire, grèves, suppressions de postes...).
A croire qu'il n'a rien à dire sur le sujet qui nous intéresse au premier chef... C'est quand même dommage !!!

Lucas - Ecole Pasteur 22/02/2007 10:17

Hep ! Monsieur le ministre... Votre boîte aux lettres déborde...
Mais j'y pense... Ce ne serait pas parce que Besancenot s'est mis en congé le temps de la campagne électorale ? Non, ça ne peut pas être ça... il est facteur à Neuilly, pas à Paris.
Du coup, je ne vois pas d'autre choix que lui faire porter son courrier par un huissier à chaîne... Mais attention avec remise en main propre et délivrance d'un reçu...