Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelle heure ?

 

Recherche

Soutiens

Le statut de directeur d'école dans les projets présidentiels de 2012

 

Certains candidats ou partis évoquent le statut de l'école et de son directeur.

Qu'en disent-ils ?

 

Marine Le Pen
UMP
UMP & PS

Philippe Poutou 

 

La synthèse et les résultats de la consultation IFOP - GDID sont disponibles sur le site de l'Ifop à l'adresse suivante (cliquer sur le panneau ci-dessous) :

 

 

  Inscrivez-vous sans tarder à la "newsletter" des "directeurs en lutte"pour recevoir les dernières infos. 

Il suffit d'entrer votre adresse mail dans le cadre de gauche.

18 septembre 2006 1 18 /09 /septembre /2006 22:05

La consultation des directeurs confiée à  l’Ifop par le GDID nous remet en mémoire la parodie de consultation organisée par le SNUipp pour son propre compte en mai dernier. Ceux qui s’en souviennent en rient encore…

 

Ces deux consultations n’ont en commun que le nom et rien d’autre. Elles ne sont comparables ni sur le fond, ni sur la forme.

 

Sur le fond :

Alors que le GDID ne consulte que les directeurs, le SNUipp a consulté l’ensemble de la profession. En effet, ce syndicat ne connaît pas les directeurs. Il utilise toujours l’expression toute faite « direction et fonctionnement de l’école ». Il lui semblait indispensable que tous les enseignants se prononcent sur les propositions ministérielles destinées, rappelons-le, à venir en aide aux directeurs.

Mais avant de se prononcer sur ces mesures, le SNUipp avait besoin de connaître l’avis des collègues adjoints sur le protocole. Ces derniers étant beaucoup plus nombreux que les directeurs, c’est leur avis qui risquait de primer.

C’est ainsi que le SNUipp a interrogé les collègues adjoints sur des sujets ne concernant que les seuls directeurs :

« L’attribution d’un quart de décharge aux directeurs des écoles de 4 classes vous paraît-elle acceptable ? »

 « L’augmentation de 20 % de l’ISS pour tous les directeurs vous paraît-elle acceptable ? »

« La réalisation d’un vade-mecum juridique du directeur d’école vous paraît-elle acceptable ? »…

Grotesque ! En quoi ces questions intéressaient-elles les collègues adjoints ? Si ce n’est dans le but de nier l’existence même des directeurs conformément à l’idéologie du SNUipp !

Tout en revenant sur les mesurettes ministérielles que le SE-Unsa considère comme des avancées, le GDID a le courage de poser la question essentielle : les directeurs réclament-ils ou non un statut ? Aveuglés par leur idéologie, les syndicats majoritaires affirment mordicus que les directeurs n’en veulent pas !

 

Sur la forme :

Ce qui caractérise surtout la consultation du SNUipp, c’est son absence totale de rigueur. Pour s’identifier, il suffisait d’inscrire une adresse mail (qui « servira à la validation de votre participation » était-il indiqué) et le département d’exercice. Il n’était même pas demandé l’adresse officielle de l’école.

Les « directeurs en lutte » ont testé le dispositif. N’importe quelle adresse faisait l’affaire. Quand on sait que l’on peut se créer quantité d’adresses en un seul clic chez Yahoo, à La Poste ou ailleurs… La même adresse pouvait également être utilisée plusieurs fois en changeant le numéro du département… Nous avons aussi demandé à des personnes étrangères à l’Education nationale de répondre à cette consultation. Elles l’ont fait sans le moindre problème.

Même absence de rigueur dans les autres questions d’identification ! Réponse individuelle ou collective, nombre de participants…

 

Et quels résultats pouvait-on attendre d’une telle consultation ? Le SNUipp serait-il en mesure de fournir des réponses cohérentes ? Eh bien oui ! sans aucune gêne, sans le moindre scrupule, le SNUipp a communiqué de beaux tableaux remplis de chiffres très précis indiquant à l’unité près le nombre de participants aux différentes questions ! A mourir de rire !

 

Réponses individuelles

 

10608

 

 

 

 

Directeurs

 

7277

 

68,60%

 

Adjoints

 

2856

 

26,92%

 

?

 

475

 

4,48%

 

 

 

 

Réponses collectives papier       483

 

soit 2732 participants

 

 

 

 

Réponses collectives Internet     339

 

soit 1373 participants

 

 

 

 

 

 

 

Total         14713    réponses

 

Bref ! Une consultation « Canada Dry » : l’allure d’une consultation, la forme d’une consultation, mais pas une consultation !

 

Rien à voir, mais alors RIEN A VOIR avec la consultation commandée par le GDID à l’Ifop.

Retour

Partager cet article

Repost 0
Published by Les directeurs en lutte - dans Analyses
commenter cet article

commentaires

Vincent 21/09/2006 09:07

La collègue qui a mis le commentaire n° 1 n'apprécie pas la critique des syndicats. Elle ajoute "agissons".
Complètement d'accord, chère collègue.
Mais comment agir, avec qui et dans quel sens ?
Avec le SE-Unsa qui a signé le protocole pour en "engranger les avancées" ? Il est beau le résultat !
Avec le SNUipp qui refuse un statut aux directeurs et donc une vraie reconnaissance et qui persiste en réclamant à cor et à cri un conseil des maîtres institutionnellement décisionnaire. De quoi transformer le directeur en secrétaire de séance juste bon à faire les corvées de compte rendu de réunion...
Oui, chère collègue, agissons !
Il est dommage de devoir commencer à agir contre nos propres syndicats !!!
Vincent, directeur école élémentaire 8 classes
 
 

Yannick 20/09/2006 23:03

Le problème que nous avons avec les syndicats "majoritaires", c'est qu'ils parlent AU NOM DES DIRECTEURS sans jamais leur demander leur avis !!!
Le problème c'est qu'ils affirment le contraire de ce que veulent les directeurs !!!
Le problème c'est qu'ils sont aveuglés par une idéologie d'un autre âge et qu'en niant le rôle des directeurs, ils affaiblissent l'école de la République !!!
Le problème c'est que les syndiqués "de base" sont manipulés par les "têtes pensantes" de la hiérarchie syndicale...
Pour toutes ces raisons (et bien d'autres que je pourraits développer), je suis en plein accord avec ce qui est écrit sur ce site.

une directrice à 9 classes 20/09/2006 22:36

Ce n'est pas en réglant vos comptes avec les  syndicats et plus particulièrement avec l'un d'entre eux qui je vous le rappelle n'a pas signé le protocole que l'on fera avancer les choses. Je me suis intéressée à votre goupement mais votre façon d'agir envers les syndicats me fatigue! Arrêtez vos querelles avec les syndicats et agissons. J'ai répondu au sondage, je suis syndiquée et je pense avoir répondu en toute liberté sans arrière pensée syndicaliste.
Une directrice à 9 classes 1/4 déchargée