Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelle heure ?

 

Recherche

Soutiens

Le statut de directeur d'école dans les projets présidentiels de 2012

 

Certains candidats ou partis évoquent le statut de l'école et de son directeur.

Qu'en disent-ils ?

 

Marine Le Pen
UMP
UMP & PS

Philippe Poutou 

 

La synthèse et les résultats de la consultation IFOP - GDID sont disponibles sur le site de l'Ifop à l'adresse suivante (cliquer sur le panneau ci-dessous) :

 

 

  Inscrivez-vous sans tarder à la "newsletter" des "directeurs en lutte"pour recevoir les dernières infos. 

Il suffit d'entrer votre adresse mail dans le cadre de gauche.

8 mai 2006 1 08 /05 /mai /2006 11:25

Les négociations ont débuté le 10 avril, nous dit-on. A quelques jours près, on aurait pensé à un poisson d’avril en lisant le contenu du protocole…

                                                     

 

  Très vite, on a su qu’il n’en était rien en découvrant nos négociateurs de choc faire le tour des médias pour faire savoir à quel point ils étaient contents d’eux-mêmes…

 

Ah ! Nos bons représentants, si fiers de se retrouver en qualité d’interlocuteurs dans les Palais de la République, devant un jus d’orange et un café, qu’ils en oublient l’essentiel pour s’attacher aux détails !

 

 

 

 Hélas ! Ils ne font pas le « poids » face aux « grosses pointures intellectuelles » qui travaillent dans l’ombre des ministres. Il leur manque cette étincelle, cette lueur, ce trait de génie, cette capacité d’analyse et de synthèse qui feraient d’eux des négociateurs avertis et redoutables pour lutter à armes égales… Hélas ! Trois fois hélas !

  

A l’issue de la première journée, installés au café du coin, devant une bonne « Kro », nos syndicalistes se félicitent des « avancées » du protocole… Un dernier effort de négociation et le dossier « direction d’école » sera refermé pour 10 ans…

Pendant ce temps, derrière les lourdes portes cochères du ministère, le ministre félicite son conseiller principal :

« Formidable, Charles-Edouard, votre idée d’inclure le vade-mecum dans le protocole de mesures ! Les syndicalistes ont vraiment apprécié… Demain, il nous faut conclure les négociations et arracher les signatures. Je compte sur vous pour une autre idée aussi lumineuse

-    J’en ai une, Monsieur le Ministre. On leur a promis une augmentation de 15 % de l’ISS, l’équivalent d’un timbre poste en tarif lent… On pourrait pousser jusqu’à 20 % de quoi leur permettre d’envoyer leur courrier au tarif normal

-    Vous pensez que ça suffira, Charles-Edouard ?

-    Je vous garantis qu’avec le vade mecum et 51 centimes d’euro par jour, le SE-Unsa et le SNUipp vont signer à deux mains

-    Vous êtes génial, Charles-Edouard !».

 

 

 

 

 Et de partir, avec l'ensemble des conseillers, dans de gros rires bruyants…

                                                 

 

 

Eh oui, il le sait bien, le conseiller, que l’art d’un bon négociateur c’est de laisser croire à son benêt d’interlocuteur que ce qu’on lui a « généreusement » octroyé, c’est lui, le benêt qui l’a arraché de haute lutte…

Si vous passez rue de Grenelle, devant le ministère, écoutez bien : les rires résonnent encore

Retour

Partager cet article

Repost 0
Published by Les directeurs en lutte - dans directeurs en lutte
commenter cet article

commentaires

Marian Krysiak 08/05/2006 20:11

Ras le bol des syndicats qui se moquent de nous!Je propose une nouvelle forme de grève administrative:Envoyez sans lecture toute la presse et toutes les infos syndicales là où elles le méritent: à la POUBELLE!